Acheter l'album

actualité

Arthur Rimbaud, Les Illuminations. Musique de Maurice Ravel avec David Zouzout

Théâtre El Clandestino

  • Vendredi 12 Mai 2017 à 20h30

    Arthur Rimbaud, Les Illuminations. Idée originale de Nicolas Thuet ; avec Shadé Abayomi, Nicolas Thuet. Assistant metteur en scène Frédéric Witta

    Musique de Maurice Ravel avec David Zouzout, piano

    Théâtre El Clandestino
    18 rue des Envierges Paris 20e
    Métro : Pyrénées, Couronnes

  • Entrée libre

    Réservations : 06 64 31 52 40



Liszt, Ravel : Un nouvel album

Un univers où s‘entrelacent images et émotions

Une rencontre avec le pianiste

  • Vous consacrez ce nouvel album à Liszt et à Ravel.
    Pourquoi avoir choisi ces deux compositeurs ?

    Liszt fait depuis longtemps partie de mon répertoire. Il exprime avec une extraordinaire richesse les émotions les plus intenses et les plus subtiles. Et j’ai toujours aimé me confronter aux exigences de virtuosité de ses compositions. Je pense que pour un pianiste il est difficile de ne pas être attiré par la musique de Liszt.

  • Et Ravel ?

    Les raisons pour lesquelles on choisit d’interpréter les œuvres d’un compositeur comportent toujours une part de mystère. S’il m’est difficile d’exprimer ce qui m’attire tant dans la musique de Ravel j’aimerais citer cette phrase de Maupassant qui traduit ce qu’elle évoque pour moi : « Je ne savais plus vraiment si je respirais de la musique, ou si j’entendais des parfums ou si je dormais dans les étoiles ».

  • Ainsi, d’une certaine façon, vous avez l’impression de vivre la musique de Liszt et de rêver celle de Ravel ?

    C’est en effet ce qu’il m’arrive de ressentir. Chez Liszt, ainsi que chez les autres compositeurs romantiques, on parle à la première personne. Ravel s’exprime sous forme d’évocations : il évoque des souvenirs, des paysages, des objets, des songes.

  • Et à travers cet enregistrement vous créez un lien entre eux ?

    Oui, et cet album constitue la première partie d’un cycle qui leur est entièrement consacré. Par-delà les styles résolument différents des deux compositeurs, certaines oeuvres comme les Jeux d’Eau à la Villa d’Este dont Ravel s’est inspiré pour ses propres jeux d’Eau, semblent créer un lien entre le romantisme et l’impressionnisme musical.